Kinés, développez votre carrière grâce au Pilates

par | Juil 25, 2022 | Blog, Métier & formation

Vous êtes kinésithérapeute et interessé.e par une carrière dans le Pilates ? Dans un premier temps vous devez choisir le type et la longueur de votre formation.

Dans cet article je propose, à travers mon expérience, de vous expliquer ce qui pourrait justifier le choix du Pilates dans un parcours professionel de kinésithérapeute. Et je vous présenterai ainsi comment le Pilates m’a permis de me diversifier et de développer ma carrière professionnelle.

Emergence d’un besoin dans ma carrière de kinésithérapeute

En 2009, soit à peine un an après l’obtention de mon diplôme de kinésithérapeute, je me posais déjà beaucoup de questions sur mon métier. Je trouvais les prises en charge dans l’ensemble trop inactives à mon gout. Je sentais également que l’aide que j’apportais n’était pas suffisante. Je me demandais comment être plus efficace avec mes patients.

Il est vrai que j’ai toujours été sportive. Et j’étais naturellement plus attirée par la rééducation dite « active ».

Aussi, je trouvais que les outils dont je disposais ne me permettais pas d’aller aussi loin que je le souhaitais. Au bout d’un an de pratique, je constatais ceci :

  • La majorité des troubles et lésions que connaissent nos patients sont évitables par une prévention efficace basée sur la mobilité.
  • Cette prévention passe par la connaissance de son corps et et de ses mécanismes
  • Garder nos patients actifs en rééducation leur permet de prendre plus de responsabilité, ils gagnent en autonomie.
  • L’activité physique consciente en mindfulness (fr:conscience) est un véritable plus, elle apporte une expérience intégrative qui s’inscrit dans la durée.
  • Enfin, la motivation derrière toute rééducation devrait toujours être discutée en amont et un vrai contrat doit s’établir entre le praticien et son patient. Cet accord mène à une participation active, volontaire et motivée.

Choix du Pilates pour developper mon activité de kinésithérapeute

Découverte du Pilates

J’ai découvert le Pilates un peu par hasard en 2008 dans un studio de danse professionnel. C’était au Brésil. Et c »était bien avant que je na débute mon parcours de kinésithérapeute. J’ai eu l’occasion d’observer des séances individuelles et collectives. J’ai de suite été fascinée par la diversité des exercices et la relation qui se développait entre l’enseignant et l’élève. Cette expérience est restée dans mon esprit. Jusqu’à ce jour en 2009 où j’ai décidé d’en faire une carrière.

Mes objectifs

Lorsque je me suis intéressée au Pilates, mes objectifs étaient :

  • De pouvoir utiliser le Pilates en rééducation, en individuel
  • De pouvoir enseigner le Pilates en collectif
  • D’être capable d’enseigner le Pilates à l’étranger sans connaitre de problème de validité de diplôme (j’étais une voyage avec des rêves d’horizons lointains!).

Ma première intention était de devenir instructeur Pilates et d’exercer cette profession parallèlement à mon métier de kinésithérapeute. Je ne me doutais pas alors que le Pilates allait m’amener là où je suis aujourd’hui !

Choix de ma formation Pilates pour développer ma carrière de kinésithérapeute

Mes critères formation

J’ai donc entamé des recherches sur le net. Je souhaitais avant tout :

  • Que ma formation fasse du sens avec le métier, qu’elle s’inscrive dans une complémentarité.
  • Me former sur tapis et sur appareils, et intégrer de suite les accessoires
  • Être flexible dans mon parcours de formation

Si vous en s’avez pas ce que sont les appareils, cliquez ici !

Le choix des écoles en 2011

J’ai vite constaté qu’il y avait peu d’offres en France à cette époque. Ou alors, c’était très cher. J’ai donc regardé ce qui se faisait outre-atlantique. C’est alors que j’ai découvert la typologie Pilates classique et moderne (voir article). À ce moment là ne se posait pas la question de la durée de la formation, puisqu’il n’existant que des formations longues.

Après étude comparative des écoles, j‘ai dont choisi en 2011 de me former dans une école internationale et certifiante avec l’école Stott Pilates, du groupe Merrithew basée au Canada. Le programme me paraissait complet et solide, et la répartition dans le temps des modules de formation me convenait.

La spécificité Stott Pilates

Stott Pilates dispense une formation en Pilates moderne (ou Pilates contemporain, voir article), approche qui intéressait tout particulièrement la jeune diplômée en kinésithérapie que j’étais. De plus, cette école est agréée par la PMA (Pilates Method Alliance) à l’échelle mondiale, et par la FPMP en France (ce que j’ignorais à l’époque)

Enfin, fait non négligeable, le certificat d’instructeur Pilates délivré, est reconnu dans la majorité des pays. Ce qui est un argument de taille pour une personne comme moi qui souhaitait internationaliser sa pratique.

👉 Voir les programmes Stott Pilates

Je me suis donc rendue au Canada entre 2011 et 2013, et ai suivi la formation Stott Pilates à Montréal et Toronto. J’y ai étudié les répertoires Tapis et Appareils des niveaux débutants à avancé. J’ai eu la chance de pouvoir étaler mon parcours de formation sur 2 années. Mais l’ensemble des apprentissages aurait tout à fait pu être condensé sur une durée de 8 à 12 mois si cela avait été mon souhait.

Comment l’ajout du Pilates a changé mon métier de kinésithérapeute

La mise en pratique

De retour en France, j’ai mis en pratique le Pilates auprès de mes patients. Ma pratique Pilates a fusionné avec celle de la kinésithérapie. Et j’ai pu mettre à contribution l’expérience acquise en Pilates au service de la kinésithérapie, et vice versa. La complémentarité des deux a été et reste signifiante, et les résultats obtenus avec les patients furent spectaculaires.

L’impact sur mon activité

La Pilates a considérablement impacté mon activité professionnelle, mais également ma façon de voir les choses et d’aborder le mouvement chez mes patients.

  • J’ai constaté que les patients étaient plus disposés à travailler avec moi avec ce nouvel outils que je proposais. Ils semblaient plus heureux à venir en séance.
  • Le Pilates est très pédagogique, et les gens aiment apprendre ! Ils aiment se sentir autonomes. C’est assez bluffant de voir qu’ils ont pour la plupart, un vrai plaisir à apprendre comment « utiliser » leur corps. Ils sont souvent bluffés par ce d’ont ils sont capables également!
  • Les résultats étaient là ! Moins de douleurs, moins de gêne, meilleure posture… et surtout, une prise de conscience générale de sa façon de se mouvoir.

Les limites à l’utilisation du Pilates

Evidemment le Pilates reste un outils parmi d’autres. Il n’a rien de magique et connait des limites. Il n’est pas applicable à tous les patients, ni à tout moment de la rééducation. Le principal étant de savoir l’utiliser correctement et au bon moment.

Pour cela, il est indispensable d’en connaitre parfaitement bien les mécanismes. Pour cela, vous devez bien vous former. Choisir une formation de qualité vous permettra au long terme de développer une approche analytique et de développer votre expertise. Le Pilates deviendra alors un allier idéal. Un peu comme un couteau suisse lorsque vous partez en randonnée!

Le développement de ma carrière

Compte tenu de mon approche à la rééducation et au corps, le Pilates est devenu au fil du temps un outil que j’utilise sur l’ensemble de mes séances. Il me convient parfaitement! J’ai par ailleurs consacré les 10 années qui ont suivi à me perfectionner en Pilates thérapeutique, en France et à l’étranger. Je pilatais tous les jours, sur tous les appareils, encadrés par de vrais pros.

En 2013 on me proposait d’animer mes premières formations en PIlates en France. Ce que j’acceptais volontiers évidemment. Le métier de formateur venait s’ajouter à mes cordes. Ce fut là un autre véritable tournant dans ma carrière. J’y ai consacré un article ici.

Pourquoi je conseille le choix du Pilates pour developper sa carrière de kinésithérapeute

Tous les kinésithérapeutes que je connais personnellement, mais également les professionnels que j’ai formés en Pilates ont ceci en commun :

  1. Une vraie volonté d’aider leurs patients efficacement
  2. Un besoin impérieux se protéger physiquement et mentalement
  3. Le souhait de voir les patients plus autonomes et heureux

Je pense que le Pilates permet de developper cette relation avec les gens que nous aimons tant. Et dans le même temps, nous ne souhaitons pas les couver. Nous voulons les aider en leur proposant des exercices efficaces. Et par dessus tout, nous souhaitons pouvoir préserver notre corps et notre mental. Le Pilates permet de s’épargner un investissement trop important. Et fait très important : les patients prennent du plaisir !

Je conseille la pratique personnelle du Pilates. Elle est indispensable pour se faire sa propre expérience et construire son expertise.

J’encourage vivement mes confrères à se former au Pilates et à utiliser cette technique auprès de leur patients. Les retours seront positifs et les résultats visibles très rapidement.

👉 Voir nos programmes de formation

👉En savoir plus sur mon parcours – sur LINKEDIN

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This