Devenir formateur Pilates

par | Juil 30, 2022 | Blog, Métier & formation

Vous êtes enseignant Pilates. Vous êtes tenté.e par la formation mais voilà, vous ne vous sentez pas le courage ou la légitimité pour vous lancer. Quelques conseils et infos ici!

Lorsque j’ai débuté dans la formation, j’avais très peu d’expérience et la peur au ventre. Je suis bien loin de tout cela aujourd’hui, fort heureusement! C’est effrayant au départ, mais dites-vous cela ne peut aller qu’en s’améliorant. Et surtout, ce n’est ensuite (presque) que du plaisir.

Pourquoi devenir formateur ?

En général, vous êtes encouragé.e à évoluer dans ce sens lorsque vous constatez :

  1. Une certain talent dans votre profession décrit par vos collègues ou amis
  2. Des résultat et un impact positifs de vos techniques sur votre patientèle
  3. Un goût certain pour la transmission et le partage de votre expérience

Vos moteurs sont et doivent toujours être le plaisir et l’envie ! Vous vous dites alors, pourquoi pas devenir formateur ? Prendre la décision n’est pas si difficile. Vous êtes motivé.e oui, mais par où commencer ?

Faire le premier pas vers la formation

J’ai « rencontré » la formation un peu par hasard (voir article qui décrit mon parcours) en 2013, alors que je terminais tout juste ma formation Pilates au Canada. Une première opportunité de former les kinésithérapeutes m’a donc été donnée par le CEVAK à Nantes cette même année.

Je ne vais pas vous cacher que ma première formation a été un véritable cauchemar. Je me sentais absolument malade à l’idée de prendre la parole en public, devant un groupe de kinésithérapeutes tous plus âgés que moi. Bien entendu, arrivée devant le groupe, je tremblais comme une feuille.

J’avais écrit un programme pédagogique sans avoir aucune connaissance en pédagogie. J’avais également rédigé les manuels pour la théorie et les exercices. Il a été particulièrement difficile pour moi de m’expliquer et de donner des réponses satisfaisantes aux stagiaires tant j’étais inexpérimentée dans la matière.

Mais avec le recul je me rends compte à quel point cette expérience était utile pour ensuite cerner les points sur lesquels je devais absolument m’améliorer. Aujourd’hui encore je remercie Christian Chatry du Cevak de m’avoir donné cette opportunité. Par ailleurs notre partenariat est toujours d’actualité près de 10 ans après. Aujourd’hui mon organisme de formation K-Pilates recense près de 10 collaborateurs dans toute la France. 80 formations et plus de 800 stagiaires plus tard, j’ai acquis une certaine expérience me permettant de vous donner quelques conseils dans votre parcours pour devenir formateur Pilates.

Définir son projet pour devenir formateur Pilates

Le public cible

  • Il est essentiel que vous sachiez à qui vous vous adressez. Vous ne délivrerez pas les mêmes contenus à des kinés qu’à des professeurs de danse. Ainsi, l’angle d’approche est très important à déterminer dès le départ.
  • Pour ma part je souhaitais concevoir un programme pédagogique qui soit adapté aux kinésithérapeutes. J’ai tout de suite compris que transmettre l’intégralité du répertoire des formations longues n’aurait aucun sens pour ces professionnels. J’ai développé une réflexion à partir de leurs besoins, et de ma propre expérience.

Le type de Pilates et la durée de la formation

  • J’ai pensé qu’il était logique que les kinésithérapeutes n’utiliseraient certainement qu’une partie des exercices, considérant que l’autre partie du répertoire était « inexploitable » car trop difficile à réaliser par les patients.
  • J’ai également observé les habitudes des kinésithérapeutes en termes de formation continue, et le format court semblait correspondre davantage à leur besoin. (voir article)
  • J’étais déjà formée en Pilates moderne. Cette approche correspondait bien avec le métier de mes stagiaires (voir article sur le Pilates classique et moderne).

Le niveau d’activité souhaité

  • Au départ, la formation n’étais qu’une activité occasionnelle. Puis elle est devenue plus importante, occupant près de la moitié de mon temps.
  • Aujourd’hui et depuis 3 années, je consacre 100% de mon temps à la formation en Pilates. Non pas que je sois en formation tous les jours de l’année. Mais je dirige un organisme de formation et une petite équipe de 3 formateurs. Etant mon activité principale, je suis très impliquée. C’est un métier qui demande beaucoup d’organisation, de discipline et de sens du contact.

Se lancer pour devenir formateur Pilates

Observez ce qui se passe autour de vous

Actuellement il y a plus de formation en Pilates par an qu’il n’y en a jamais eu en France. On trouve absolument de tout sur le net.

Méfiez-vous !

Le Pilates est souvent vendu comme un remède magique, je vous conseille vraiment de fuir les organismes de formation qui vous vendent trop de rêve.

Observez la concurrence : quels sont les formats qui marchent bien (étant donné votre public cible et ses habitudes)? Quelles sont les demandes de ce public ? Allez vous prêter au jeu ? Ou offrir un prestation différente de ce que se fait déjà ? Comment travaillent les formateurs, en solo, avec des partenariats ?

Dressez une liste de vos questions! et voyez là ou vous souhaitez vous positionner.

Prenez conseil auprès d’experts

L’exécution du plan peut s’avérer être un chemin semé d’embuches. Aussi, il est important de vous adresser à des personnes qui connaissent dejà un peu le métier. Ces experts sont par exemple : des formateurs, des experts en Pilates, des professionnels de la pédagogie adulte, ds directeurs d’organisme de formations.

👉 Sondez également les futurs stagiaires afin de bien cerner la demande et de ne pas passer à coté de vos objectifs !

Concevez une formation de A à Z

Ne copiez pas sur les autres, apportez votre touche personnelle. C’est cela que les gens viennent chercher en formation!

La conception est une activité construite d’écriture et d’organisation des contenus. C’est créatif et prise de tête à la fois. Vous devez garder à l’oeil la visée et les objectifs de votre programme. Couchez vos idées sur papiers. Vous pouvez également suivre des trames que vous trouverez sur le net sur la conception pédagogique. Il y a énormément d’informations en libre accès aujourd’hui, allez piocher. N’hésitez pas à faire lire vos programmes de formation à des personnes ayant un coup d’oeil frais et extérieur. Cela vous sera très utile.

J’ai conçu une formation courte de 6 jours, distribuée en 2 modules, résultat de plusieurs années de pratique du Pilates en rééducation. Dans ce programme se trouve tout ce qu’il y a de plus essentiel dans la méthode Pilates. C’est une sélection et de ce qui sera utile au praticien souhaitant intégrer le Pilates directement à sa pratique professionnelle individuelle ou collective. Cette selection a été personnalisée et pensée pour les kinés.

L’avantage du format court est qu’il permet aux kinésithérapeutes de s’imprégner immédiatement de la technique et de la mettre en place rapidement. Par contre, visez vraiment la qualité. De plus, le format court agit un peu comme une « mono-dose concentrée », dont les effets s’estompent avec le temps si la pratique n’est pas cultivée et entretenue.

👉 Voir nos programmes de formation

La formation de formateur

Je m’épanouissais beaucoup dans cette activité de formation. En 2019, soit 6 ans après ma première intervention, j’ai suivi une formation de formateur expert au Cnam afin de me professionnaliser.

Cette formation m’a permis de développer un certain nombre d’aptitudes et de compétences pour créer et animer des séquences pédagogiques auprès d’adultes. D’autres formations ont suivi ensuite, pour continuer à m’améliorer et répondre aux demandes émergentes du marché.

Je conseille à toute personne souhaitant se lancer dans la formation, de suivre un programme de concepteur pédagogique. Ceci permet d’appréhender de manière satisfaisante les contours de la pédagogie et de pouvoir activer les clés de l’apprennance en situation de formation.

 

Ce qu’il faut retenir pour devenir formateur Pilates

Je conclurais en vous confiant que le métier de formateur est un métier à part entière. Certaines personnes pensent à tort, que seule l’expérience ou même le talent suffisent pour devenir formateur. L’expérience est utile certes, et le talent n’est que la première étincelle de votre génie. Le travail est la clé de tout. Et la méthodologie est selon moi, la garantie d’un programme bien ficelé et cohérent. Construire de bonnes pratiques de formation est essentiel.

Lancez vous ! N’attendez pas le bon moment qui n’arrivera jamais ! Mais partez sur de bonnes bases malgré tout.

    1. Assurez-vous d’avoir une formation solide et qui justifie vos connaissances et compétences
    2. Ne paniquez pas à l’idée de ne pas avoir suffisamment d’expérience, si vous vous sentez l’âme d’un formateur, c’est que vous êtes capable de le faire !
    3. Préparez vous à une concurrence de plus en plus importante et une multitude d’offres sur le marché. Sortez du lot en proposant de la nouveauté.
    4. N’ayant pas peur de vous tourner vers des référents, les personnes qui ont déjà de l’expérience dans ce domaine, posez vos questions.
    5. Soyez régulier, et discipliné. Le métier de formateur ne consiste pas (plus) à passer des slides que vous lirez à haute voix, il y a bien plus derrière. J’y reviens dans un instant.

Bonne chance!

Prenez contact avec moi pour plus de conseils

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This