Conditions d’enseignement du Pilates en France

par | Juil 1, 2022 | Blog, Réglementation

Si le Pilates est désormais une discipline bien connue du grand public, son existence d’un point de vue légal est relativement récente. Voyons dans cet article les conditions d’enseignement du Pilates en France.

L’enseignement du Pilates est-il encadré par les textes de loi ?

Deux instructions ministérielles d’avril 2010 et avril 2012 rattachent la Méthode Pilates au Code du Sport. Elle y est définie comme étant « une activité sportive émergente ». Pour autant, le Ministère chargé des sports ne reconnait pas le Pilates en tant que discipline sportive. Il ne s’agit donc pas d’un sport au regard de la loi.

Si le Pilates n’est pas un sport, qu’est-il alors ? Le Pilates reste un terme dit générique qui désigne une activité physique.

Existe-il une organisation déterminant les conditions d’enseignement du Pilates en France ?

Il existe une fédération de Pilates

  • Il existe bien une fédération Pilates en France, la FPMP. « La FPMP, Fédération des Professionnels de la Méthode Pilates, est une association loi 1901 créée en 2011 pour préserver et développer la haute qualité de l’art du Pilates en France (…). Dans un contexte réglementaire régi par le Code du Sport, notre ambition est de faire reconnaître l’enseignement de la Méthode Pilates comme un métier à part entière. Nous souhaitons construire et faire vivre une véritable communauté professionnelle autour de la Méthode Pilates et faire connaître au public les bienfaits d’une pratique de qualité, encadrée par un professionnel formé de façon extrêmement spécifique à cet enseignement. » (Source internet : https://www.fpmp.fr/pilates/la-fpmp/).

Mieux comprendre la FPMP

  • La FPMP reste aujourd’hui la seule fédération en France agissant activement pour la pratique de la méthode Pilates sur notre territoire. Ses actions ont permis également, le rattachement du Pilates au Code du Sport en 2012. Grâce à l’effort soutenu de sa présidente Yaëlle Penkhoss et des membres de l’association, l’enseignement du Pilates a pu enfin s’inscrire dans un cadre légal que nous avons défini au premier paragraphe de cet article.

La FPMP ne fait pas acte « d’autorité »

  • Les articles L.131-8 et L.131-14 du code du sport distinguent les fédérations agréées, c’est-à-dire qui bénéficient de l’agrément de l’État, des fédérations non agréées. La FPMP est une fédération non-agréée, c’est-à-dire que la loi ne leur reconnaît pas une mission de service public. Elle n’a pas reçu non plus, délégation des pouvoirs de l’État. Elle ne dispose d’aucun contrat avec ce dernier notamment en termes de formation.
  • La FPMP a défini des critères de qualité d’une formation Pilates. Elle intervient en guidant les professionnels en devenir. Pour autant, la FPMP ne statue pas sur la validité ou l’invalidité d’une formation en Pilates.

Quelles sont alors les conditions pour enseigner le Pilates en France ?

Pour enseigner le Pilates en France contre rémunération, il faut obligatoirement :

  • Être titulaire d’un titre reconnu par le Ministère des Sports. Les titres professionnels permettant l’enseignement du Pilates sont : CQP ALS option AGEE, BPJEPS, BE métiers de la forme, STAPS.
  • OU être masseur-kinésithérapeute actif et ainsi agir en adéquation avec la déontologie liée à la profession ; ou inactif et exercer ainsi la fonction d’éducateur d’une activité physique hors du cabinet. Dans ce dernier cas, le professionnel se doit de respecter les conditions d’honorabilité et de déclaration fixées par le Code du Sport. Il devra détenir une « carte professionnelle d’éducateur sportif » qu’il peut obtenir sur demande.
  • OU être détenteur d’un Diplôme d’État de Danse qui permet par dérogation, d’enseigner le Pilates que dans le cadre particulier d’un cours de danse.

Bien entendu, il faut faire la démonstration de compétences dans l’enseignement du Pilates auprès de son employeur ou de ses clients. Cette dernière condition est plus éthique que légale, car non-obligatoire au regard de la loi.

Conclusion

Le Pilates est rattaché au code du sport et hérite donc de certaines obligations liées à la pratique sportive. Il ne peut être enseigné que par les professionnels issus des métiers du sport, les masseurs-kinésithérapeutes et exceptionnellement les professeurs de danse. Son enseignement est réglementé par l’Etat. Mais par contre la formation, elle ne l’est pas.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This