Le Pilates est-il un sport ou une activité physique ?

Le Pilates est-il un sport ou une activité physique ?

Cette question peut paraitre surprenante. Si le Pilates est désormais une activité connue du grand public, son existence d’un point de vue légal, reste très récente, de même que le cadre légal de sa pratique et de son enseignement. Alors, le Pilates est-il un sport ou une activité physique ?

Quelle place a le Pilates auprès du ministère des sports ?

Deux instructions ministérielles d’avril 2010 et avril 2012 rattachent la Méthode Pilates au Code du Sport. Elle y est définie comme étant une activité sportive « émergente ». Pour autant, le ministère chargé des sports ne reconnait pas le Pilates en tant que discipline sportive. Le Pilates reste donc un terme générique et les conditions de pratique et d’enseignement demeurent assez libres.

Existe-il une fédration de professionels du Pilates ?

Il existe bien une fédération « Pilates » en France, la FPMP. « La FPMP, Fédération des Professionnels de la Méthode Pilates, est une association loi 1901 créée en 2011 pour préserver et développer la haute qualité de l’art du Pilates en France (…). Dans un contexte réglementaire régi par le Code du Sport, notre ambition est de faire reconnaître l’enseignement de la Méthode Pilates comme un métier à part entière. Nous souhaitons construire et faire vivre une véritable communauté professionnelle autour de la Méthode Pilates et faire connaître au public les bienfaits d’une pratique de qualité, encadrée par un professionnel formé de façon extrêmement spécifique à cet enseignement. »  (Source internet : https://www.fpmp.fr/pilates/la-fpmp/).

Pour comprendre le rôle de la FPMP, il est nécessaire de définir sa nature. Les articles L.131-8 et L.131-14 du code du sport distinguent les fédérations qui bénéficient de l’agrément de l’État des fédérations non agrées. La FPMP est une fédération non-agréée, c’est-à-dire que la loi ne leur reconnaît pas une mission de service public. Elle n’a pas reçu non plus, délégation des pouvoirs de l’État. Elle ne dispose d’aucun contrat avec ce dernier notamment en termes de formation. Notez qu’à ce jour, il n’existe aucune formation Pilates reconnue par l’État.

Pour autant, la FPMP reste aujourd’hui la seule fédération en France qui organise et promeut la pratique de la méthode Pilates. Ses actions ont permis également, le rattachement du Pilates au code du sport en 2012. Grâce à l’effort soutenu de sa présidente Yaëlle Penkhoss et des membres de l’association, l’enseignement du Pilates a pu enfin s’inscrire dans un cadre légal que nous allons définir ici.

Qui sont les professionels pouvant enseigner le Pilates en France ?

Les professionnels de la Méthode Pilates ne relèvent ni du Ministère de la Culture ni du Ministère de la Santé. Voici une liste de professionnels habilités à enseigner le Pilates en Frnace :

  • Les titulaires d’un titre professionnel reconnu par le Ministère des Sports : CQP ALS option AGEE ; BPJEPS ; BE métiers de la forme ; STAPS.
  • Le masseur-kinésithérapeute peut exercer la fonction d’éducateur sportif et enseigner une activité physique ou sportive hors du cabinet. S’il use de ce titre, il doit respecter également les conditions d’honorabilité et de déclaration fixées par le code du sport. Il doit détenir entre autres, une « carte professionnelle d’éducateur sportif ».
  • Le Diplôme d’État de Danse ne permet d’enseigner la Méthode Pilates que dans le cadre d’un cours de danse. En effet il faut détenir à minim un CQP pour enseigner.

Alors, sport ou activité physique ?

D’un point de vue légal, le Pilates n’est donc pas un sport mais une activité physique qui peut être enseignée par les professionnels issus des métiers du sport et de la danse, ainsi que les masseurs-kinésithérapeutes. Son enseignement est réglementé, mais aucune formation Pilates n’est reconnue par l’État. Il n’a donc aucun référentiel portant sur la nature et la durée de la formation. Il reste donc difficile à ce jour pour le futur enseignant, de faire un choix entre les formations proposées. De même, il peut exister de grandes différences dans l’enseignement, dû à la diversité de l’offre de formation. Les expériences consommateurs rapportées sont elles aussi très variables.